Lahal

Il était une fois un enfant
qui aimait les marmottes


Matteo est un petit garçon autrichien de 8 ans tombé amoureux des marmottes. Depuis 4 ans, il passe régulièrement ses vacances à Groslocker, dans les Alpes autrichiennes. L'enfant s'est vite passionné pour la colonie de marmottes à proximité, passant des heures à les observer. Ces animaux, d'habitude plutôt craintifs, ont fini par se laisser approcher par l'enfant. 

 

                                                            Mettre le son ...

 

Enfant marmotte

MAGNIFIQUE, Voir le fichier PPS :
 L enfant qui parle au marmottesL enfant qui parle au marmottes (1.27 Mo)

 

LA TROP LONGUE ESPERANCE DE VIE DE NOS DECHETS

LA TROP LONGUE ESPERANCE DE VIE DE NOS DECHETS

 

vaches.gifLes petites négligences font les grandes nuisances. Nos déchets ont la peau dure. Beaucoup font même d’affreux centenaires qui souillent pour longtemps nos chemins et paysages. Démonstration chiffrée...

Jetez, balancez, abandonnez, “oubliez”, il en restera toujours quelque chose. La preuve ? Sous nos climats, malgré le travail efficace de la pluie et l’humidité, il faut par­fois compter un long délai pour que « ça disparaisse »

  • Feuille de papier: 2 à 3 semaines.
  • Peau de banane : 3 à 4 semaines.
  • Mégot de cigarette : 2 à 5 ans.
  • Couche-culotte: 10 à 20 ans.
  • Boîte de pellicule photo :20 à 30 ans.
  • Bidon en plastique : 30 à 40 ans.
  • Semelle de chaussure : 50 à 100 ans.
  • Boîte de conserve : 80 à 100 ans.
  • Canette en alu : 200 à 400 ans.
  • Bouchon en plastique: 450 ans.
  • Bouteille en verre : plusieurs milliers      d’années.

 

 

 

Tout randonneur qui se respecte doit donc avoir une attitude écocitoyenne. Il est si facile de mettre papiers et déchets dans le sac ou la poche, afin de les jeter dans une poubelle à l’arrivée . Nous autres randonneurs, avons un devoir d’éducation vis-à-vis des enfants comme des adultes . C’est peu, mais c’est déjà un début vers la prise de conscience que nous sommes tous solidaires de l’état de notre Terre.

La loi : Les déchets mis à l’amende

Jeter un papier, une bouteille ou tout autre détritus dans les parcs nationaux, les parcs régionaux ou les réserves naturelles, en dehors des lieux prévus à cet effet, peut coûter fort cher. Car ces espaces surveillées bénéficient d’une règlementation particulièrement stricte. Ailleurs, La propreté des voies et lieux publics est régie, dans chaque département, par un règlement sanitaire type défini par le ministère de l’Environnement et complété, le cas échéant, par le préfet.  

 

Date de dernière mise à jour : 19/04/2014